Action audacieuse à Stanford : Étudiants forcent l’écoute sur le désinvestissement d’Israël

Aux États-Unis, à l’Université de Stanford, des étudiants déterminés ont franchi une étape en occupant le bureau du président Richard Saller. Cette action spectaculaire visait à contraindre l’administration à céder à leur demande de désinvestissement immédiat des fonds liés à Israël, suite à un vote massif de 75 % des étudiants en faveur de cette mesure. Cependant, l’université reste sourde à ces appels.

L’occupation s’est terminée avec l’intervention de la police locale, qui a fait irruption dans le bureau pour arrêter 13 étudiants courageux. Cette répression n’a pas éteint les flammes de la protestation. Au contraire, elle a ravivé la détermination des étudiants à travers le campus, qui continuent de se mobiliser pour la cause palestinienne en utilisant des cérémonies de remise des diplômes pour exhiber des keffiehs et brandir des drapeaux palestiniens.