C’est l’extrême droite israélienne qui harcèle Glucksmann car il a un nom a consonnance juive, pas ceux qui la dénoncent le Génocide.