Gabriel Attal : Leçon d’hypocrisie au sommet de l’État

“Si tu vois qu’un copain, qu’une copine ou qu’un camarade de classe souffre, soutiens-le. Parles-en autour de toi. “

Quand il s’agit de sermonner des écoliers sur l’importance du soutien mutuel, Gabriel Attal est en première ligne. Mais face aux abus criants de Prisca Thevenot, sa porte-parole au gouvernement, accusée d’etre tyrannique et infâme allant jusqu’à traité deux collaboratrices de ” putes ” ? Silence radio et aveuglement volontaire au programme. Les alertes, y compris écrites, concernant le règne de terreur de Thevenot, semblent avoir été aussi bien reçues que des spams dans la boîte mail d’Attal.

Tandis que presque tout le cabinet de Thevenot prend la tangente, Attal continue de jouer l’innocent, omettant de mettre en pratique ses propres conseils. Visiblement, au gouvernement, la bienveillance est juste une option pour les discours scolaires, pas pour la gestion interne.