Le vrai visage du RN: Le patron du RN de La Réunion ne veut pas “juger” l’esclavage, “un mode de vie qu’on a pas connu”

Johnny Payet, secrétaire départemental du RN, a craché sur l’histoire et la souffrance de millions de Noirs en déclarant qu’il ne fallait “plus parler de l’esclavage”. Sur une radio locale et auprès de Libération, il a osé affirmer qu’il se refusait à célébrer le 20 décembre, fête de l’abolition à La Réunion, et qu’il faut “laisser le passé au passé”.

Ces propos infâmes ne sont rien d’autre qu’une tentative abjecte de l’extrême droite d’invisibiliser la douleur et les luttes d’innombrables générations. En prétendant que rappeler aux enfants leurs racines d’esclaves “attise la haine”, Payet dévoile une intention perverse de nier et effacer l’histoire atroce de l’esclavage, méprisant ainsi les souffrances de millions de Noirs.

Chaque 20 décembre, des dizaines de milliers d’habitants commémorent l’abolition de l’esclavage, un événement crucial et sacré au son du maloya. Pour Johnny Payet, cette célébration n’est qu’un “détail” insignifiant, révélant ainsi son désir de réduire au silence la mémoire collective et de bafouer le respect dû aux ancêtres qui ont enduré l’horreur.