Macron en chute libre : “Faut dire au président qu’il ferme sa gueule. Attal lâche Macron, silence complice et maladresses en série

Gabriel Attal, maître en esquive, n’a pas trouvé un mot pour défendre Macron face à l’insulte.

Tout d’abord Attal préfère admirer ses chaussures plutôt que de défendre Macron. Puis il insiste sur l’élection du Premier ministre, comme si on avait oublié les présidentielles. Enfin, entre conscience de sa bourde et anticipation de la défaite, Attal affiche un regard lourd de sens…. La Macronie en pleine dérive !