Israël déclenche une tempête de feu au sud du Liban

Dans un acte d’agression qui ne fait qu’attiser les flammes d’un Proche-Orient déjà brûlant, Israël a bombardé environ quarante cibles autour d’Aïta El-Chaab, prétendument des bastions du Hezbollah. Selon des déclarations officielles, des avions de combat et de l’artillerie ont visé des dépôts d’armes, dans une démonstration brutale de force. Yoav Gallant, le ministre de la défense israélien, a déclaré sans ambages que des opérations offensives étendues sont en cours, se vantant que la moitié des commandants du Hezbollah ont été “éliminés”, et l’autre moitié est forcée de se terrer.

Cet assaut soulève des questions cruciales sur les véritables intentions d’Israël : s’agit-il d’une manœuvre défensive, ou plutôt d’un calcul froid pour tenter de nouveau de déstabiliser tout le Proche-Orient ? Pendant ce temps, le silence du Hezbollah laisse le monde en suspens, attendant une possible escalade qui pourrait enflammer toute la région.