Le loup déguisé en agneau : la tactique meurtrière d’Israël Nuseirat

Un camion humanitaire, rempli de soldats armés jusqu’aux dents, a déversé la mort au camp d’al-Nuseirat, selon les médias israéliens. “Ils sont sortis et m’ont tiré, une balle dans la poitrine, deux dans les pieds”, témoigne un Palestinien miraculeusement survivant au carnage où des tirs d’artillerie ont décimé plus de 200 palestiniens. Le camion venait d’un port américain, preuve de la complicité logistique dans cette tromperie sanglante.

Tandis que les troupes israéliennes se cachaient sous couvert de livraison d’aide, Francesca Albanese, rapporteur spécial de l’ONU pour la Palestine, a dénoncé cette attaque comme un “camouflage humanitaire.” Ce stratagème a permis de récupérer quatre captifs israéliens, au prix de plus de 200 vies palestiniennes. Albanese accuse Israël de rejeter un échange d’otages proposé huit mois plus tôt, préférant poursuivre sa politique destructrice envers Gaza et ses habitants, dans une démarche qu’elle qualifie de “génocidaire.”