Manipulation et Muselage : L’Allemagne filtre les voix juives qui dérangent

En plein cœur de Berlin, Udi Raz, juif israélien de 34 ans, fait face à un climat de répression qui dépasse l’entendement. Ayant osé exprimer une vision non conforme au discours anti-musulman promu par l’Allemagne, Raz révèle une réalité sombre : “L’Allemagne ne promeut que les Juifs prêts à tenir un discours anti-musulman.” Ceux qui refusent de diaboliser les musulmans sont non seulement ostracisés mais vus comme une menace pour la nation et même pour leur propre communauté.

Depuis l’éruption du conflit entre Israël et Gaza, la vie de Raz a basculé dans l’absurde. Licencié, diffamé comme antisémite par l’autorité officielle allemande de lutte contre l’antisémitisme, et récemment arrêté après l’interdiction d’une conférence sur la Palestine, son cas est symptomatique de la chasse aux sorcières moderne. L’Allemagne, avec une ironie glaçante, utilise l’antisémitisme comme prétexte pour bâillonner ceux qui critiquent sa politique, démontrant une manipulation politique qui frôle l’autoritarisme sous couvert de protection.